CF Evolution, votre coach professionnelle

avec CF Évolution : développez votre potentiel pour mieux vivre avec vous-même et avec les autres

Savoir n’est pas suffisant. Nous devons appliquer…
Être prêt n’est pas assez. Nous devons agir.
Léonard de Vinci

Projet de loi
« Liberté de choisir son avenir professionnel »

Pont représentant la liberté, liberté de choisir son avenir professionnel.
Le Projet de loi « Liberté de choisir son avenir professionnel » s’articule autour de trois volets principaux, avec les transformations de l’apprentissage et de la formation professionnelle et la réforme de l’assurance-chômage.

Il s’enrichira aussi des concertations en cours pour l’égalité professionnelle femmes-hommes et l’emploi des personnes en situation de handicap. Les axes majeurs de la réforme de la formation professionnelle – investir massivement dans la formation pour créer une société de compétences – donner à chacun la liberté de choisir son avenir professionnel et construire son parcours – protéger les plus vulnérables contre le manque ou l’obsolescence des compétences et vaincre, enfin, le chômage de masse

Les 5 mesures-phares de la réforme

1.  Le Compte Personnel de Formation (CPF) crédité de 500 € par an pour tous les salariés : jusqu’à un plafond de 5 000 €, au bout de 10 ans. Les salariés en CDD verront leur CPF crédité prorata temporis.

2.   Le Compte Personnel de Formation (CPF) avec des droits majorés pour les personnes sans qualification : crédité de 800 € par an pour les salariés non qualifiés, plafonné à 8 000 € pour leur permettre de changer de catégorie professionnelle et d’évoluer professionnellement.

3.   Les demandeurs d’emploi auront davantage accès à la formation : favoriser l’accès à des modules de remise à niveau sur les compétences de base et les savoirs numériques.

4.   Les TPE et PME bénéficieront d’une solidarité financière des grandes entreprises pour faciliter l’accès de leurs salariés à la formation : plan de formation pris en charge par un système de mutualisation financière. La cotisation formation professionnelle, au lieu de deux aujourd’hui (1% formation et taxe d’apprentissage) sera automatiquement collectée par un seul organisme, les Urssaf.

5.   Simplification : les entreprises ne paieront plus qu’une seule cotisation à un seul organisme

Pour en savoir plus sur l’apprentissage, l’assurance chômage, l’égalité professionnelle femmes-hommes, l’emploi des personnes en situation de handicap et La lutte contre la fraude dans le détachement des travailleurs, consultez l’article complet

Source : http://travail-emploi.gouv.fr